CompétitionsUn week-end d’Ultimate

Découpage de la saison en week-ends d’ultimate

Etant donné le faible nombre de clubs en France (80 clubs en 2015) et les distances à parcourir  entre chacun, les championnats sont organisés sur plusieurs week-ends où toutes les équipes sont conviées pour deux jours au même endroit. Chaque saison régulière (indoor, outdoor, …) comporte ainsi entre 2 et 3  week-ends de championnats durant lesquels chaque équipe joue  4 ou 5 matchs.

Compétitions fédérales et tournois amicaux

En plus des compétitions fédérales comptant pour le classement national et régional, beaucoup de clubs organisent un tournoi amical annuel. Deux formats existent: un tournoi classique voit s’affronter des équipes pré-constituées, qui sont souvent différentes des équipes de championnats, et un tournoi hat tire au sort les équipes parmi les inscrits, en essayant d’obtenir des équipes de niveau équivalent. L’ambiance des tournois est beaucoup plus détendue même quand le niveau de jeu est au rendez-vous, et on y retrouve souvent welcome, race et party ! Plus d’informations logistiques sont disponibles en bas de cette page.

Durée des matchs

La durée d’un match d’Ultimate n’est pas figée. Trois facteurs rentrent en jeu : le temps réglementaire, le nombre maximum de points et le cap. Prenons l’exemple d’un match de 90 min avec cap+2 ou 17 points. Si avant la fin du temps règlementaire (90 mn) une équipe atteint le nombre maximum de points (17 points), le match se termine avec victoire de l’équipe qui est arrivé la première à 17. Si à l’issue du temps réglementaire (ici 90 mn) aucune des deux équipes n’a atteint 17 points, on se retrouve dans le temps du cap.
Imaginons que l’équipe A possède 12 points et que l’équipe B possède 10 points. On applique alors le cap+2 par rapport au score de l’ équipe qui a le plus de points (ici le cap = 12 + 2 = 14). Ainsi sans aucune limite de temps, la première des deux équipes à arriver à 14 gagnera le match. A l’issue du temps réglementaire, l’équipe A n’aura donc plus que 2 points à marquer alors que l’équipe B devra en marquer 4.

Championnats et fair-play

Le fair-play est très important pour tout joueur d’ultimate. Ainsi, à l’issue de chaque match, l’équipe remplit une grille d’évaluation du fair-play de l’équipe adverse qu’elle vient de rencontrer. A la fin du championnat, une note de fair-play est attribuée à chaque équipe. L’équipe qui obtient la meilleure note remporte le prix du fair-play. L’objectif ici est de faire en sorte que les pratiquants de ce sport respectent les règles de l’olympisme et soient, sur et en-dehors du terrain, respectueux les uns des autres.

huddle

Un dialogue sur le match : le huddle

Autre particularité, à la fin de chaque match les deux équipes se rassemblent autour d’une ronde, appelée huddle, laissant ainsi les capitaines des deux équipes dire quelques mots sur le match. C’est le moment de revenir sur le déroulement du match, sur certains points de règlement, sur certaines stratégies adoptées. C’est aussi le moment pour une équipe de meilleur niveau d’apporter une analyse pertinente du match et donner quelques axes de progression à l’équipe plus faible.

Auto-arbitrage

Toutes les compétitions d’Ultimate sont auto-arbitrées (même les grands rendez-vous internationaux comme les championnats du monde). Les règles sont faites pour que chacun puisse appeler une faute ou une violation et que s’il y a contestation le problème puisse être réglé rapidement.

Ainsi avec 14 joueurs (7 dans chaque équipe) sur le terrain, il y a pour ainsi dire 14  arbitres. Cela tend à rendre les joueurs plus responsables de leur actes: un tirage de maillot sera par exemple forcément appelé, puisque c’est un peu comme si vous tiriez le maillot d’un arbitre.

C’est ainsi par la responsabilisation des pratiquants que nous espérons conserver ce sport autant compétitif que respectueux d’autrui.